Formation

Formation organisée par le Séminaire Psychanalytique de l’Arc Jurassien (SPsyAJ)

Le SPsyAJ propose deux formules:

Une formation postgraduée en psychothérapie psychanalytique d’une durée de 4 ans reconnue par la FSP: Pour les membres cette formation mène au titre de psychologues spécialiste en psychothérapie FSP.

De la formation continue sous forme de séminaires et cours que vous pouvez choisir selon votre intérêt, ainsi vous trouverez le programme complet des cours et des séminaires pour l’année 2017-2018 ci-dessous:

 
Download
Programme SPsyAJ 2017-2018.pdf
Télécharger
 
 

Formation continue

La Formation des Associations Romandes et Tessinoise des Psychologues (FARP) propose un programme de séminaires dans divers thèmes et selon diverses approches théoriques. Ils se déroulent dans différentes villes de Suisse romande. Vous trouverez la liste complète du programme sur le lien ci-dessous:

http://www.farp.ch

Loi sur les professions de la psychologie (LPsy)

La Loi sur les professions de la psychologie (LPsy) entre en vigueur le 1er avril 2013. Elle vise à protéger le titre de psychologue, à imposer des critères de qualité clairs à la formation et à réglementer l’exercice de la psychothérapie à l’échelle de la Suisse. Depuis sa création en 1987, la FSP revendique la LPsy pour protéger les consommateurs contre les offres trompeuses.

(FSP, berne, 25.03.2013) La Loi fédérale sur les professions de la psychologie (LPsy), qui entre en vigueur le 1er avril, est la concrétisation d’efforts déployés pendant de nombreuses années. Revendiquée dès la création de la FSP en 1987, elle vise à protéger les consommateurs contre les offres trompeuses. 

Disposer de conseils de qualité

La plupart des gens associent a priori à la dénomination de psychologue un spécialiste du conseil psychologique ou du traitement des problèmes psychiques. Mais, à l’heure actuelle, il n’est pas toujours aisé de trouver l’interlocuteur approprié parmi la multitude de services offerts, et les consommateurs souffrant de troubles psychiques sont des proies faciles. Afin de garantir la transparence sur ce marché, la LPsy instaure une protection de la dénomination de “psychologue”. Ce titre sert de label de qualité et permet aux consommateurs d’exiger des connaissances spécifiques ainsi qu’un certain niveau de professionnalisme et de qualité : toute personne utilisant la dénomination de psychologue doit disposer d’un diplôme supérieur suisse en psychologie ou d’un diplôme équivalent acquis à l’étranger. C’est la Commission fédérale des professions de la psychologie (CoPsy), instituée en 2012 par le Conseil fédéral, qui décide si un diplôme étranger est reconnu comme équivalent. Les membres de la FSP répondent déjà à ces critères de formation établis par la Loi sur les professions de la psychologie.

Un registre professionnel assure la transparence

Afin d’informer et de protéger les consommateurs et de garantir la qualité des services en psychologie, les noms des titulaires de diplômes suisses et étrangers considérés comme équivalents seront publiés dans le Registre des professions de la psychologie. Ce registre sera mis à disposition ultérieurement par l’OFSP. Au cours de la phase transitoire, le répertoire des psychologues de la FSP disponible sur le site www.psychologie.ch constitue une source fiable pour identifier les services sérieux en psychologie. Le répertoire est déjà utilisé près de 100 000 fois par an. Les principaux termes de recherche sont “dépression”, “conseil de couple” et “problèmes scolaires”. Les patients peuvent se fier au label “psychologue FSP”. Seuls des spécialistes identifiés peuvent porter ce titre, qui garantit un niveau de qualité clairement documenté des services psychologiques professionnels : les membres de la FSP disposent d’un diplôme supérieur en psychologie et se sont engagés à suivre régulièrement des formations continues et à respecter le code de déontologie de la FSP.

Des critères homogènes garantissent la qualité de la formation postgrade

La LPsy souligne l’importance d’une formation postgrade qui permet d’étendre et d’approfondir les compétences acquises dans le cadre du cursus d’études de base. La loi distingue cinq domaines dans lesquels un titre postgrade fédéral reconnu sera attribué: la psychothérapie, la psychologie de l’enfance et de l’adolescence, la psychologie clinique, la neuropsychologie et la psychologie de la santé. A partir du 1er avril 2013, les psychothérapeutes FSP disposeront automatiquement d’un titre postgrade fédéral reconnu. Ce titre est obligatoire pour l’exercice de la psychothérapie à titre d’activité économique privée sous sa propre responsabilité. 

La psychothérapie satisfait aux mêmes exigences dans tous les cantons

La LPsy continue à soumettre l’exercice de la profession de psychothérapeute à titre d’activité économique privée sous sa propre responsabilité professionnelle à l’obtention d’une autorisation d’exercer cantonale. Nouveauté : les conditions requises en matière de formation postgrade et de formation de base pour l’octroi d’une autorisation s’appliquent désormais à l’ensemble de la Suisse. L’autorisation de pratiquer est octroyée au requérant qui possède un titre postgrade fédéral en psychothérapie ou un titre postgrade étranger reconnu par la CoPsy. Le requérant doit par ailleurs être digne de confiance, présenter tant physiquement que psychiquement les garanties nécessaires à un exercice irréprochable de la profession et maîtriser une langue nationale. Les anciennes autorisations cantonales conservent leur validité uniquement dans le canton en question.

Les psychologues ne sont pas seulement actifs dans la thérapie

Les psychologues sont actifs dans de multiples domaines. Ils interviennent dans les services du personnel des entreprises, les inspections cantonales du travail, mais aussi comme psychologues scolaires dans les communes et les cantons, conseillers d’orientation professionnelle, psychologues juridiques et de police, coaches en gestion d’entreprise ou psychologues du sport pour le soutien optimal des (jeunes) athlètes. Ils jouent également un rôle essentiel dans le soutien psychologique apporté aux victimes ou aux équipes chargées de l’assistance dans les situations d’urgence.

Une distinction claire entre la Loi sur les professions de la psychologie et le remboursement de la psychothérapie

Avec la LPsy, les coûts des prestations des psychothérapeutes exerçant au titre d’une activité économique privée sous leur propre responsabilité professionnelle ne seront pas automatiquement couverts par l’assurance de base. En harmonisant à un haut niveau les exigences en matière de formation de base et de formation postgrade des psychothérapeutes, la loi en pose néanmoins la base, comme l’a souligné le Conseil fédéral. Afin d’examiner plus en détails les conséquences d’un tel changement de système, la FSP mène actuellement, en collaboration avec d’autres associations professionnelles, une enquête d’envergure auprès des psychothérapeutes psychologues. Le but est de déterminer comment se structure l’offre des psychothérapeutes interrogés et qui propose quels types de services, à quelle fréquence et à quel tarif. Il s’agit en outre de recueillir des informations sur les délais d’attente ou sur les thérapies interrompues à cause du prix.

La FSP, plus grande association professionnelle de psychologues et psychothérapeutes

Fondée en 1987, la FSP compte 6700 membres, parmi lesquels 3035 psychothérapeutes, ce qui en fait la principale association professionnelle faîtière de psychologues en Suisse. Les membres de la FSP sont titulaires d’un diplôme supérieur en psychologie et s’engagent à suivre régulièrement une formation continue ainsi qu’à respecter le code de déontologie de la FSP.

 Source: Fédération suisse des psychologues (FSP), “Protection contre les psychologues autodésignés”, www.psychologie.ch, 25.03.2013

Association Jurassienne et Bernoise francophone des psychologues et des psychologues – psychothérapeutes

 

Demande d’admission

Statut

Contact

CONTACT US

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?